LA PAR, C’EST QUOI ?
La polyarthrite rhumatoïde est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques (entre 0.4 et 0.8 % de la population générale).
Cette maladie provoque des destructions articulaires irréversibles, des déformations articulaires et un handicap parfois important en raison des douleurs, de la perte de mobilité. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune, il se produit un dérèglement du système immunitaire entraînant une réaction de ce système contre « nous ». On observe une hyperactivité de molécules pro-inflammatoires.
Les femmes sont plus touchées que les hommes ( 2 femmes pour 1 homme).
Les traitements actuels modulent l’immunité afin d’annihiler ce dérèglement. Cependant ces traitements sont lourds et provoquent d’importants effets secondaires.
ACTIVITÉ PHYSIQUE POUR MIEUX VIVRE AVEC LA PAR
Les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ont une activité physique particulièrement faible en raison des douleurs articulaires et de l’impact moral de la maladie. Des études suggèrent que l’entrainement aérobie et le renforcement musculaire sont bien tolérés et permettent d’améliorer la qualité de vie des malades.
Tout d’abord l’activité physique a un effet bénéfique sur le moral. Le sport a également un effet anti-inflammatoire par augmentation de molécules anti-inflammatoires.
En outre, l’exercice physique a un effet anabolique sur le muscle par une production locale de facteurs de croissance. Cette anabolisme musculaire est très important. Les malades présentent souvent une sarcopenie ( fonte musculaire) qui augmente de façon considérable le risque de chute donc de fractures. Cette fonte musculaire rend les malades de moins en moins mobiles et donc de plus en plus dépendant et moralement atteints.
L’exercice physique favorise également la diminution du volume du tissu adipeux, source majeure d’un molécule pro-inflammatoire (IL-6).

sud sport santé polyarthrite


QUELLES ACTIVITÉS ?
Une étude menée avec une centaine de malades destinée à mesurer l’impact sur la qualité de vie d’une activité physique 3 fois par semaine pendant 12 semaines ( voir photo exercices ).
Les résultats sont sans équivoque :

  • amélioration de la fatigue
  • sommeil de meilleure qualité
  • amélioration de la mobilité articulaire
  • diminution de l’enraidissement articulaire
  • diminution des douleurs.
    Les exercices d’assouplissement améliorent la mobilité et l’amplitude articulaire. Ils sont recommandés quotidiennement pendant 15 minutes.
    Les exercices de renforcements améliorent la force musculaire et l’endurance: 30 minutes un jour sur deux.
    Les sports conseillés sont la natation (++), la marche (lente, rapide, nordique), l’aquagym, le vélo, le yoga, la danse …
    À éviter les sports de contacts ( risques de fractures osseuses +++ )