Les anti inflammatoires non stéroïdiens AINS ( dont le chef de file est l’ibuprofène ) sont régulièrement utilisés par les sportifs pour diminuer ou masquer une douleur.Dans certains sports, la consommation d’ AINS chez les sportifs élites est 6 à 10 fois supérieure à celle d’un échantillon de population du même âge…ça fait beaucoup 😑😑

sud sport santé anti inflammatoire

Bien que ces médicaments soient largement utilisés, ils ne doivent pas être banalisés. L’association d’un AINS avec une activité physique peut s’avérer dangereuse.Les AINS sont connus pour provoquer des troubles gastro-intestinaux : douleurs, brûlures d’estomac, reflux gastrique, ulcères etc…

ains sud sport santé

L’utilisation d’AINS régulière associé à une activité physique :

– augmente le risque d’infarctus et de thrombose.

– augmente le risque d’insuffisance rénale pouvant aboutir à une urgence vitale (rhabdomyolyse) car les reins n’arriveront pas à éliminer les déchets générés par l’effort.

– augmente le risque de blessure en diminuant la production du tissu de soutien des muscles, s’opposant ainsi à l’adaptation musculaire.

– ralentit la guérison suite à une blessure musculaire par une diminution de la production de collagène.

De plus certains AINS augmente le risque de saignement, ceci aura également un impact négatif sur la guérison d’une lésion musculaire. Alors prudence…et si possible évitez la prise d’AINS le jour d’un effort